Les banlieues se mobilisent contre l’accueil des réfugiés

« Ce sont des gens qui vont gonfler les chaînes à la CAF, toucher des allocations, tout cela sans être Français comme nous », a déclaré le porte-parole du mouvement, Muhammad Ackbar.

« On ne se mobilise pas souvent pour les droits civiques, a remarqué son ami Abdel. En général nos manifs, c’est juste pour bolosser du babtou. Mais là, c’est trop. On est chez nous, on n’a pas besoin de ces métèques qui n’ont jamais rien fait pour la France ! »