Bavure policière sur les Champs Élysées : la piste du vol de sac à main relancée

Le Ministère de l’Intérieur a déclaré sur Twitter avoir renoncé à la piste terroriste « tirée par les cheveux ». C’est la thèse du vol de sac à main qui est reprise. L’enquête est en cours.

Un vol de sac à main qui aurait mal tourné

Karim C avait annoncé sur telegram son intention de voler le sac d’une vieille dame sur les Champs Elysées. Craignant sa dernière mésaventure avec une grand-mère qui s’était avérée être un transgenre gérontofluide haltérophile et l’avait sauvagement sodomisé, le jeune Karim était allé au travail avec son fusil d’assaut kalachnikov calibre 7,62 x 39 mm et quelques chargeurs.

Un policier se jette sous les balles du jeune homme

Le malheureux Karim visait sa cible, une grand-mère portant un sac à 10 000 euros qu’il espérait revendre 200 euros à cause des contrefaçons produites également en Chine avec la même qualité, lorsqu’une patrouille de police sort de nulle part et se jette sous ses tirs.

Bavure policière : il avait toute la vie devant lui

Karim ne blesse qu’un policier et en tue un autre. Mais à cause de son faciès, le martyr se fait abattre par des tirs de riposte, à l’image des pauvres petits palestiniens qui meurent chaque jour de l’ignoble occupation par les méchants d’Israël.

D’ailleurs Karim, comme les millions de Français de son origine, était un militant très engagé pour la cause palestinienne : le 15 juillet dernier à Nice, il avait acheté un t shirt Free Palestine pour fêter le 14 juillet, en bon patriote français comme nous et vous.

Karim s’ajoute à la triste et longue liste des victimes de violences policières.