Les billets de 20 et les dons en liquide interdits

Après l’interdiction des coupures de plus de 50 euros, ce sont les coupures de plus de 10 euros et les dons en liquide qui viennent d’être interdits. « Il s’agit de lutter contre la corruption, explique un député. Les dons par virements bancaires restent légaux, mais bien sûr, il s’agit de les déclarer au service des impôts. »

Un autre député ajoute que la nouvelle loi ne concerne que les personnes physiques, donc ne nuira aucunement au bon fonctionnement de la démocratie, les dons du Qatar et des Émirats Arabes Unis arrivant en général par virement bancaire sur le compte des députés en Suisse.

Les dons par versement sur des comptes anonymes, ou en liquide mais de la part d'Etats étrangers en faveur de personnes physiques, importants pour le fonctionnement de toute démocratie, ne sont pas visés par la nouvelle loi.
Les dons par versement sur des comptes anonymes, ou en liquide mais de la part d’Etats étrangers en faveur de personnes physiques, importants pour le fonctionnement de toute démocratie, ne sont pas visés par la nouvelle loi.

Pourtant cette mesure est loin de faire l’unanimité dans la population française, qui, ignare ou voulant tricher pour échapper aux impôts et à la Loi, proteste, tel que « Jean » (pour des raisons évidentes nous avons changé son nom pour cet article) :

« Ma grand-mère me donnait déjà très peu, et juste aux occasions où elle n’arrivait pas à trouver une excuse pour faire autrement, comme Noel, mon anniversaire… Souvent un billet de 20 euros, parfois de 50 lorsqu’elle se trompait et que son épicier de quartier, qu’elle aime bien, ne le lui avait pas pris les coupures de 50 euros en expliquant que c’était des billets de 5… Maintenant, avec cette nouvelle loi, elle a le prétexte parfait pour ne plus me donner un sou ! Elle ne sait pas faire les virements bancaires, en plus, ça, c’est vrai. »

La grand-mère de Jean, mise au courant de la nouvelle loi, a eu une réaction plutôt positive.

Les parents de Jean relativisent :

« Il y a des avantages. Au lieu de se faire voler par l’épicier, elle ne dépensera plus rien. On va récupérer l’héritage encore plus vite, et surtout il y aura beaucoup d’argent sur le compte, probablement plus que toutes nos économies réunies, car elle était propriétaire et n’avait pas la plupart de nos frais et nos impôts, qui sont très élevés, car nous sommes une famille où nous travaillons tous les deux à temps plein. »