Les camions de Suède manifestent pour se désolidariser du camion fou de Stokholm

Une impressionnante manifestation s’est tenue cet après-midi sur le périphérique de Stokholm pour se désolidariser du camion fou qui a tué quatre personnes dans le centre de la capitale suédoise hier. Un moment chargé d’émotion et un message de paix envoyé à l’ensemble de la classe politique suédoise en ces temps de regain de la camionophobie.

Björg, camion de 48 ans, est l’un des organisateurs de ce rassemblement pacifique. « Dès que j’ai entendu parler du camion fou au journal télévisé, je me suis senti personnellement touché. Ce camion fou, je l’avais fréquenté dans mes jeunes années, c’était un camion sans histoires, gentil, serviable, un peu timide. Jamais je n’aurais pu imaginer qu’il se radicalise aussi vite. Alors je me suis dit que nous, camions de Suède, devions réagir, pour ne pas laisser un camion fou salir notre communauté.« 

Ils sont plus de 8000 à avoir répondu à l’appel de l’Organisation des Institutions Camionnes de Suède. Le président de l’OICS, dans son communiqué, a exprimé « ses sincères condoléances aux humains et au chien écrasé par un camion désespéré » mais a tenu à rappeler que « les camions sont les premières victimes du terrorisme », en insistant sur « la nécessité pour tous les Suédois, humains, chiens et camions, de se tenir main dans la main pour lutter contre les amalgames aveugles qui frappent notre pays ».