Des chercheurs ont découvert un homme capable de rire à la blague « pain au chocolat VS chocolatine »

Des chercheurs ont découvert un homme qui était capable de rire de bon cœur à la blague « pain au chocolat VS chocolatine » : les scientifiques ont immédiatement disséquer son cerveau pour faire avancer la Science.

C’est une première dans l’histoire de la Science. Après 4 ans de recherches infructueuses sur des milliers de personnes testées au scan cérébral pour voir si elles riaient de bon cœur, ils ont finalement trouvé leur homme. Son aptitude hors-norme viendrait d’une malformation de son hypothalamus latéral.

Pour le sociologue et spécialiste du rire Jean Benêt-Antoine, la viralité de la blague « pain au chocolat VS chocolatine » ne viendrait que de la croyance qu’elle fait rire les autres :

« Il s’agit du genre de blague plate que vous vous efforcez de faire pour intégrer un groupe. C’est un sacrifice social : se forcer à rire à une blague ringarde pour se faire accepter par un groupe humain. L’arnaque des blagues de pain au chocolat est entretenue par des journalistes ringards qui croient que les gens rient de ça. Et les gens, en voyant que les journalistes parlent de cette blague, partagent cette blague et la déclinent à toutes les sauces en essayant de faire rire, en vain. Ce style de plaisanterie ne se partage que parce qu’on croit que ça fait rire les autres.

Les blagues de pain au chocolat VS chocolatine sont le contraire absolu de l’humour offensif : il s’agit ici de ne vexer personne, et de faire rire tout le monde de 7 ans à 77 ans, ce qui, par définition, n’est pas drôle. Les inventeurs de cette blague ont cru bon de chercher à rassembler tout le monde, en faisant une blague vierge de toute politique, de toute considération ethnique, culturelle, religieuse. Ils ont finalement permis de comprendre une chose sur la nature humaine : certes on a envie de rire ensemble, mais surtout pas avec tout le monde.«