Face à la pression migratoire, la Commission européenne interdit les animaux de compagnie en Europe

Dans un texte de loi visant à mieux protéger les réfugiés, Jean Paul Junck a annoncé hier soir que les animaux de compagnie seront désormais interdits en Europe.

« Ce n’est pas seulement parce que les gens virent à l’extrême-droite de retrouver leurs chiens et leurs chats empoisonnés, explique quelqu’un proche du dossier. Plus fondamentalement, nous pensons qu’avoir des animaux de compagnie, qui nous remercient de la nourriture et de l’abri que nous leur donnons, a une mauvaise influence sur les préjugés des gens. Ils s’imaginent que lorsqu’on donne, le comportement normal du receveur est de remercier ! Mais si c’est vrai de nos amis canins, les migrants ne sont pas des animaux, ni encore moins des animaux de compagnie, donc lorsqu’ils nous crachent dessus, il ne faut pas le prendre mal, ne pas sombrer dans l’extrémisme, même si c’est bien sûr parfois difficile. ».