Le FN surpris à payer les Roms pour se comporter comme des Roms et faire monter le vote FN

L’étrange comportement des Roms sur notre territoire a donc une explication : les réseaux d’extrême-droite proche du FN financeraient des campements Roms pour que leurs habitants circulent parmi les citoyens en étant le plus insupportable et antipathique possible. Mendicité, faux handicap, manque de dignité, agressions, vols, tentatives de viol… tout était payé et commandité par des militants d’extrême-droite afin de transformer les paisibles nomades en publicités ambulantes pour le Front National.

Gilbert Collard a coupé court aux accusations des indignés en expliquant qu’on ne peut pas poursuivre le parti de la Haine pour avoir donné du travail aux Roms : le FN aurait réussi là où les politiques ont échoué depuis des décennies en mettant les Roms au travail.

Une argumentation qui a découragé tous ceux qui comptaient poursuivre la secte de l’ignoble Marine Le Pen, fille de son père.