François Fillon dénonce « un complot médiatique pour ne pas lui donner la parole »

Le candidat républicain est au bout du rouleau : c’est ce qu’il a fait comprendre lors d’une conférence de presse devant les grandes chaînes d’informations françaises et mondiales : BFMTV, LCI, TF1, France 2, CNN pour n’en citer que quelques-unes.

« Personne ne me laisse m’exprimer. Je suis le candidat le plus détesté des médias, et je n’ai jamais aucun droit de réponse, on ne me tend jamais le micro, et on ne diffuse jamais mes plaintes et mes excuses. J’ai besoin de partager avec vous, et le seul moment où j’ai pu communier, c’était au Trocadéro loin des journalistes qui me censurent, ne parlent plus de moi. »

Les Américains ont pu voir notre candidat en direct, en larmes, expliquant qu’il est « le candidat le plus mal-aimé » et qu’il va rater qu’on ne lui donne jamais la parole.