Un guide touristique raciste à Paris

Une étudiante asiatique du Vietnam, malgré ses lunettes et ses yeux bridés, a été suffisamment courageuse pour tout de suite aller le dénoncer à la police :

« Il a clairement dit, et tout le monde l’a entendu, ‘la France n’est plus ce qu’elle était’. Moi je suis étudiante en programme d’échange en master en France depuis trois ans déjà et je sais ce que c’est que des propos nauséabonds. Dire une telle chose alors qu’on se promène à Paris, on comprend tout de suite où ça mène. Certains étrangers du groupe étaient étonnés, d’autres ont hoché de la tête sans comprendre, moi, j’ai tout de suite compris que c’est un raciste. »

Yen Nguyen Nguyen a été la seule personne du groupe assez courageuse pour dénoncer le raciste.
Yen Nguyen Nguyen a été la seule personne du groupe assez courageuse pour dénoncer le raciste.

La jeune femme perspicace ajoute :

« Je comprends toujours tout très vite, moi, je suis femme asiatique, trop intelligente, c’est comme quand certains Français essaient de me faire monter chez eux, je comprends tout de suite et je refuse catégoriquement, je ne me laisserai jamais être la victime du vide existentiel et du désespoir des autres.»