Hollande s’exprimera désormais sur Buzzbeed

Le Président Hollande a déclaré vouloir dorénavant s’exprimer via la plateforme de Buzzbeed : « Buzzbeed, c’est un site qui ose, un site dit n’importe quoi, qui fait des fake news, et que les gens écoutent pour se distraire, pour s’amuser… Or moi je suis quand même celui qui a osé répartir au Président des États-Unis, la première puissance mondiale et alliée de la France, juste après nos séries d’attentats, qu’ici il n’y a pas de personne qui prend des armes pour tirer dans la foule’. Mes déclarations sont à la fois poussives et fausses, et elles font rire les Français, depuis presque cinq ans. Je suis la personne qui mérite le plus de m’exprimer sur Buzzbeed. »

Néanmoins la direction de Buzzbeed est partagée quant à satisfaire aux desiderata du Président :

« Bien sûr, cela peut faire rire les gens, encore que les déclarations qui nient les morts et les attentats, de même que la photo aux côtés de Théo, qui a attisé les violences en banlieue, produisent plutôt des rires jaunes… Mais la ligne de Buzzbeed, c’est avant tout de prendre le monde comme il est, de l’extrapoler juste un peu et de voir à quel article risible on arrive… Pas juste de proclamer le contraire de la vérité en se croyant drôle. Buzzbeed, c’est un peu une étude expérimentale imaginaire de la société, et chaque article se fonde sur une tendance déjà confirmée, et qui se renforce [] donc Buzzbeed ce n’est pas juste dire n’importe quoi en se croyant drôle, ce n’est pas le cirque, ici. En outre, Buzzbeed se doit d’être responsable. On ne se moque ni des policiers, qui font un métier épouvantable sous ce quinquennat, ni des familles des victimes. Si par exemple le Président insultait à nouveau la mémoire des victimes des attentats dont les corps n’ont même pas refroidi, et qu’il le faisait à travers notre plateforme, ce serait à la fois dégueulasse et on craindrait les suites légales de la part des parents des victimes. »

Mais le Président François Hollande n’en est pas resté là :

« Les autres médias refusent de m’avoir car ils disent que leurs programmes sont déjà saturés de conneries avec les déclarations des candidats à la présidentielles. Ce n’est pas juste. Je suis le Président, quand même, même si c’est vrai que depuis que je suis élu je n’ai fait que jouer le Troll, parce que ça m’amuse mais aussi parce que je ne voulais pas être réélu. Buzzbeed c’est un peu le troll des news moderne. Alors, il faut qu’ils acceptent de laisser parler un Président qui lui aussi ne cherche qu’à troller ses électeurs. »

Puis le Président de conclure :

« S’ils ne me prennent pas comme Troll, ils devront me prendre comme Président, car j’utiliserai mes pouvoirs spéciaux. Partout en Occident et ailleurs, ça a toujours été le Président, l’exécutif, qui contrôle les médias. Ce n’est pas normal que chez nous, on a passé les commandes au futur Président, je veux dire Macron, alors qu’il n’est même pas encore officiellement élu. »