Il se fait greffer la moelle osseuse d’un Africain pour prouver que les races n’existent pas

Contre l’avis des médecins, afin d’être cohérent avec ses convictions antiracistes, Ludovic, un patient d’origine européenne, avait tenu à se faire greffer la moelle osseuse d’un Africain pour prouver que les races n’existaient pas. Il est décédé hier matin après un rejet de greffe suivi d’une septicémie, laquelle n’a malheureusement pas pu être soignée.

Ludovic, militant d’extrême-gauche, avait voué sa vie à lutter contre la croyance qu’il existe plusieurs races humaines. Il avait été scandalisé quand en 2011 quand Chantal Valay, la présidente de l’ADOT 47 (Association Départementale Donneurs Organes Tissus Humains) avait fait cette déclaration nauséabonde : « Il faut savoir que les greffes de moelle osseuse ne sont compatibles qu’entre races. Un Européen ne peut donner à un Africain, et un Africain à un Asiatique pour la simple et bonne raison que nous sommes différents » (source)

Une mort qui vient s’ajouter, avec celle de Clément Méric, à la triste liste des militants d’extrême-gauche tués par des extrémistes aux idées glauques et racialistes.