La Miviludes inscrit l’UPR dans la liste des sectes les plus dangereuses

La Miviludes* vient d’inscrire le parti de François Asselineau dans la liste des sectes les plus dangereuses. Un des responsables de la lutte contre les sectes explique :

« La plupart des sectes laissent un minimum de libre arbitre à leurs disciples victimes, mais dans le cas de l’Union Populaire Républicaine, ce libre arbitre est complètement inexistant. Ça se rapproche plus du phénomène Vaudou de « zombification » que de la banale secte protestante terroriste. »

« Des membres de l’UPR ont été soumis à des scans cérébraux, des tentatives d’hypnose et des séances d’électrochocs, mais rien n’y faisait. Tout ce qu’ils répétaient, c’était « François Asselineau est le seul candidat pour éviter 5 ans de souffrance de plus… » ou bien « Le parti qui monte dans le silence des médias »… une enquête de la DGSI a essayé de déterminer l’origine de ce phénomène, mais ils n’ont trouvé aucun centre de détention et de reprogrammation mentale. Pourtant, François Asselineau a réussi ce que la CIA a échoué à faire depuis des décennies. »

Le responsable conclut d’une mine affligée « Ils ont réellement infesté internet… c’était tout une histoire pour mettre la main sur l’un d’eux dans la vraie vie. »

Sans charge précise contre Asselineau, il est impossible de poursuivre l’UPR. La Miviludes conseille cependant d’être extrêmement vigilant, et de tenir vos enfants éloignés de tout tract de l’UPR. Les médias ont également reçu la consigne de continuer à ne pas parler du parti qui monte, et ce problème sanitaire a évidemment été signalé au ministère de la Santé qui va faire son possible pour ouvrir des centres de désintoxication des victimes.

 

*Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires