L’affaire Marc Dutroux jouée au théâtre par des enfants dans sa cave

C’est un pari audacieux qu’a tenu le metteur en scène suisse Milo Rau en se lançant dans une aventure sombre et merveilleuse : faire jouer des enfants pour la première fois dans la cave de Marc Dutroux.

Mme Dutroux s’est dit agréablement surprise de « la tournure positive qu’a finalement pris toute cette terrible histoire« . Elle joue son propre rôle dans la pièce, et s’est fait un plaisir de préparer des cookies pour les enfants lors des répétitions, nous assurant que « ça a toujours été un plaisir de recevoir des enfants chez elle« .

De quoi égayer un peu son quotidien alors qu’elle attend que son ex-mari soit libéré à son tour.

« Je vous avoue que j’ai peur pour Marc, étant donné le nombre de déclarations d’amour de jeunes femmes qu’il reçoit. J’ai peur qu’il m’oublie. La prison a détruit notre couple… »

Pour rappel, l’affaire Dutroux avait permis le démantèlement du Réseau Dutroux, qui a permis d’emprisonner Marc Dutroux et sa femme. Il formait en effet un réseau à lui tout seul, produisait du contenu pédopornographique filmé par sa femme dans le but de le revendre à lui-même, et, comme dans tous les scandales pédophiles, aucune personne haut-placé n’était impliquée dans l’affaire. Deux fillettes séquestrées sont même mortes violées toutes seules au moment où Dutroux était retenu par la police. Depuis, Marc Dutroux a passé une vie tranquille dans son duplex aménagé 5 étoiles avec room service. Certains conspirationnistes prétendent qu’on aurait acheté son silence, ce qui est ridicule étant donné qu’il agissait seul.

La surveillance policière de Mme Dutroux coûte 120 000 euros par mois au contribuable belge, soit un quart du budget de l’Etat belge. Une dépense nécessaire, car comme le disait l’Abbé Pierre, tout le monde a droit à une seconde chance, même après le viol, la torture et le meurtre filmé de jeunes enfants.