Le kamikaze qui a activé ses explosifs trop tôt reconnu comme un accident de travail

Accident de travail. Un kamikaze de l’Etat islamique active ses explosifs trop tôt… c’est la seule victime de son attentat.

La famille a pu obtenir gain de cause, et sera dédommagée comme il se doit. Ils ont dû toutefois régler une régularisation : le djihadiste avait en effet caché à sa CAF qu’il avait trouvé un intérim chez Daesh.