L’Espagnol qui avait sévi sur la Ramblas incarcéré

C’est un jeune Espagnol d’environ 30 ans, né à Madrid et sans antécédent judiciaire, qui a été attrapé par la police suite à son intervention à l’avenue passante « las ramblas » de Barcelone (aussi appelée « las ramblas de los kebabes » à cause de ses nombreux restaurants gastronomiques internationaux). Le jeune homme, qui ne respectait apparemment rien ni personne, avait en effet filmé des passants écrasés, sans leur consentement, pour publier son film sur les réseaux sociaux.

« Ce comportement est inadmissible. Montrer les victimes banches encore sanglantes suite à un attentat d’un déséquilibré! Cela peut causer des amalgames, car sur le film on voit qu’elles sont toutes blanches. » a tweeté la police immédiatement, avant même de compter le nombre de blessés et personne décédées.

« Montrer des morts en Occident est inacceptable« , a confirmé la chancelière allemande Angela Merkel. « Bien sûr, on a beaucoup vu la photo du cadavre de ce petit enfant turque, Aylan, mais d’abord, il était turc, et en outre, son père avait donné son accord, avait même indiqué que ‘faire ce buzz c’était ce qu’il entendait pour son enfant depuis toujours.’ Le sang, cela peut faire peur, effrayer, faire le jeu de l’extrême droite néo-nazi, provoquer une prise de conscience« .

Le jeune homme, dont l’appareil a été détruit, risque une peine de 5 ans de prison dont 2 avec sursis.

« Il faut que ces gens comprennent que chez nous on ne peut pas faire n’importe quoi. Nous devons adopter la même attitude que nos voisins français lors du Bataclan et des attaques de Nice. L’islam n’est pas un danger pour nous. » a renchérit le roi d’Espagne, manifestant son soutient pour la ligne dure de la chancelière.

Le roi d'Espagne a manifesté sa solidarité avec la chancelière allemande concernant les photos de l'attentat
Le roi d’Espagne a manifesté sa solidarité avec la chancelière allemande concernant les photos de l’attentat.