« L’Ukraine est à genoux et tout le monde s’en fout »

La directrice de l’observatoire pour les Droits de l’Homme en Ukraine, Tatsiana Fomento, a déploré dans son discours au Comité de Coordination des Organisations Non Gouvernementales Luttant pour les Droits de l’Homme, que :

« Dans les médias des Occidentaux il y a des phénomènes de mode. On parle de quelque chose, puis l’attention des électorats change, aussi vite que celui d’un enfant atteint du trouble du déficit de l’attention. Et alors, c’est fini. C’est très dur de leur faire s’intéresser à nouveau à nous, à ces enfants gâtés de l’Ouest.

Pourtant, l’argent continue de couler à flots, depuis la fondation à but humanitaire Choros jusqu’aux combattants néo-nazis en prise avec les groupes paramilitaires de la Russie de Poutine. Les combats se sont donc intensifiés. C’est toute la population qui souffre. La capitale a été rasée de la carte par une mini-bombe H russe. Cela n’a même pas mérité une mention dans l’actualité, alors qu’au début du conflit une simple riposte de Russes attaqués par des néo-nazis aurait suffi à faire réagir l’opinion publique occidentale et leurs chefs politiques. Bref, l’Ukraine est à genoux et tout le monde s’en fout.»