Des jeunes Résistants manifestent contre le FN au péril de leurs vies

Une manifestante, Aurélie, étudiante en beaux-arts, explique :

« D’abord, il s’agit d’une manifestation contre ce parti raciste et xénophobe. Ses dirigeants ne reconnaissent même pas les crimes de la France en Afrique et dans tous les pays, ni que les Noirs ou les Arabes, s’ils avaient été à notre place, auraient fait mieux. Les Blancs sont la plaie de l’humanité, et en plus ils sont racistes. »

Une autre étudiante, Gabi, surenchérit :

« Oui, c’est exact, on n’est pas là juste pour signaler notre vertu à bas coût et pour pécho, mais aussi pour combattre les injustices, partout où elles sont. On a affaire à un parti raciste, et en plus hypocrite, car il permet aussi aux noirs et aux Arabes de s’inscrire chez eux, dans le but de nous confondre, de nous faire croire en leurs foutaises néonazies de patriotisme archaïque, alors que nous du patriotisme, on s’en fout, l’avenir est à la jeunesse et au multiculturalisme, et j’aime le métissage, et si mon copain devenait noir, je le quitterai pas pour autant. »

Au moins une demi-douzaine de ces jeunes héritiers de Jean Moulin ont été violemment bousculés par des CRS, d’après le collectif Violences Policières de Nantes.