Alors que Marine Le Pen menace les fonctionnaires, Emmanuel Macron sauve des chatons de la noyade

Pendant que la candidate du Front National menaçait les fonctionnaires, Emmanuel Macron a sauvé Riri, Fifi et Loulou, trois petits chats tombés dans la Seine.

C’est une histoire qui n’a pas fait la Une des journaux et pourtant.

Alors qu’il y a quelques jours Marine Le Pen formulait des mises en garde plus qu’inquiétantes envers les fonctionnaires – laissant présager un régime fascisant des plus autoritaires en cas de victoire du Front National en mai prochain – la petite Julie, 11 ans, a eu la peur de sa vie.

Nous sommes le dimanche 26 février lorsque Julie se promène en bord de Seine à Paris avec sa maman. La jeune fille transporte un petit panier contenant les trois chatons qu’elle vient d’adopter : Riri, Fifi et Loulou. Soudain Julie trébuche violemment et fait tomber les trois petits chats dans le fleuve. Mais heureusement, Emmanuel Macron passait par là au même moment.

« Un plongeon de 17 mètres »

À travers la vitre arrière de sa voiture avec chauffeur le candidat du mouvement En Marche assiste à toute la scène, il n’hésite alors pas à ouvrir sa portière et à sauter du véhicule en marche pour plonger dans le fleuve depuis un pont situé à 17 mètres de hauteur. Il parvient à saisir Riri et à le ramener dans les bras de la petite Julie en pleurs, puis plonge à nouveau dans la Seine pour récupérer Fifi qu’il sauve également, avant d’effectuer un dernier plongeon pour attraper le dernier chaton.

Les dizaines de personnes s’étant rassemblées entre temps face à cet acte héroïque ont alors applaudi Emmanuel Macron durant une bonne demi-heure, avant que celui-ci ne s’éclipse sans réclamer son dû, avec l’humilité si caractéristique des grands hommes.