Il oublie de pleurer pour la colonisation : deux ans ferme

Une affaire qui s’est déroulée hier dans le 5ème arrondissement de Paris. Un homme d’une trentaine d’années se rendait à son travail lorsqu’il rencontre une patrouille de police qui l’arrête pour un contrôle de routine. La question fatidique lui est alors posée, quant à savoir si il a bien effectué son devoir de mémoire en pleurant pour la colonisation ce jour-là. Pris de cours, l’homme semble désarçonné, racontent les gardiens de la paix, et avoue avoir oublié. Après la garde à vue réglementaire dans ce genre de cas, le parquet s’est prononcé sur une peine de deux ans ferme, conformément à la législation.

En espérant que la peine soit utile, et que notre homme n’oublie plus à l’avenir son devoir de repentance.