Pour Benoît Hamon, les attentats sont une tradition ouvrière londonienne

Dès l’annonce des premiers morts, le candidat à la présidentielle a tenu à réagir en consolidant la position qu’il avait tenue en défendant les cafés interdits aux chiens et aux femmes à Sevran.

Si la discrimination misogyne est une simple tradition ouvrière française, les attentats seraient également une tradition ouvrière à Londres. L’embourgeoisement progressif de la ville et l’arrivée de populations étrangères auraient fait oublier cette vérité.

Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter, la situation est parfaitement normale : le maire Sadiq Khan a d’ailleurs déclaré que « les attaques terroristes font partie de la vie dans une grande ville » .