Pour le pape François, les constructeurs automobiles ne peuvent se définir comme chrétiens

Lors d’un discours à Barcelone et face à une foule de fidèles, le Pape François a évoqué les attentats de Londres et l’utilisation de plus en plus fréquentes de véhicules pour détruire des vies humaines. Tout comme il l’avait fait pour les industriels de l’armement, il s’est cette fois emporté contre ce monde contemporain marqué par « une guerre mondiale par morceaux » avant de pointer « ces gens, gestionnaires et hommes d’affaires, qui se disent chrétiens alors qu’ils fabriquent des automobiles ». Il a ensuite fait remarquer que l’attaque n’aurait pas pu avoir lieu si les automobiles n’existaient pas.

Sa Sainteté a conclu par ces sages paroles : « Ceux-là qui blasphèment et insultent le prophète de l’Islam et le Saint Coran n’ont pas la place dans notre Eglise. Amine.«