Sarkozy : « Vous savez où me trouver, si vous revoulez de moi comme président »

L’ancien candidat de l’UMP a tenu à faire passer un message au peuple français : « Dans la vie à deux, il y a des hauts et des bas. Il faut savoir communiquer. C’est très bien de votre part, c’est très courageux de m’avoir fait comprendre que vous ne vouliez plus de moi. Je comprends votre rejet et j’en tiens compte. J’ai changé. »

La psychanalyste Brigitte Durieux nous explique ce phénomène :

« Nicolas Sarkozy n’est pas lucide : il est atteint du syndrome d’inaptitude communicative autocentrée, plus communément connu sous le nom de syndrome de l’ex relou.

On ne peut pas lui en vouloir, car dans sa pathologie, il est incapable d’accepter l’opinion d’autrui, il ne peut pas comprendre le rejet. Il va se persuader qu’on ne veut pas de lui pour des raisons triviales, qu’il s’agit d’un détail de forme, d’une erreur de sa part, d’un malentendu… il n’est pas capable de comprendre que le problème, c’est lui. »

L’ex président de la République va donc devoir se résigner à continuer d’animer des meetings pour 200 000 euros la conférence.