S’il est élu, Macron promet d’envoyer en exil les électeurs FN sur l’île de la Guyane

Le candidat d’En Marche! a été très clair pendant son discours a Marseille : « Que nous chassions loin du pays le parti de la haine, celui du mépris, celui du repli, et toutes celles et ceux qui nous font tellement honte. »

Avant de reprendre : « Nous les chasserons, nous les enverrons sur l’île de la Guyane, et il n’y aura aucun retour possible pour ces êtres de haine, ces engeances nauséabondes. L’île de la Guyane sera leur tombeau ! »