Des snipers déployés pour lutter contre l’excès de vitesse

Certaines communes ont déjà mis en place un dispositif afin de ralentir les automobilistes, dispositif jugé trop contraignant par les automobilistes : « trop punitif » et « pire que les radars qui obligent à décélérer brusquement et donc à faire des accidents ».

Ce ne sont pas moins de 2 000 policiers tireur d’élite qui ont été répartis le long des routes, afin de mettre fin aux accidents de vitesse qui, rappelons-le, ont encore fait plus de victimes que le terrorisme cette année en France, et ce, dans la même indifférence générale.

« On va sniper n’importe quel véhicule dépassant les limitations de vitesses de 5 km/h, et ça marchera très bien. » indique un des policiers-sniper déployé, optimiste. « D’ailleurs si on faisait pareil avec tous les terroristes récidivistes, qui ratent souvent plusieurs attentats avant d’en réussir un, il n’y aurait plus de victimes du terrorisme, mais ça on ne peut pas le faire, on serait taxé de racisme ou d’islamophobie. »

Le Président François Hollande a salué l’initiative, « un grand pas dans la lutte contre les excès de vitesse, le véritable fléau de notre société ».