Souleymane ne comprend pas pourquoi lui n’a pas reçu la visite du Président

Alors qu’il entame son 24e mois de dépression post-traumatique, Souleymane Sylla, la victime du racisme des hooligans anglais du métro parisien, s’estime oublié par la France.

« Je suis en arrêt de travail depuis mon agression, et je n’ai reçu qu’un simple coup de fil du président Hollande ! Quand j’ai allumé la télévision et que j’ai vu le président de la République au chevet de Théo, je n’ai pas compris pourquoi il n’avait pas fait ça pour moi. »

Souleymane Sylla dénonce « une France sans cœur qui a la mémoire courte ».

Vendredi dernier, il s’est rendu au commissariat de police pour porter plainte pour viol contre la RATP, pour une matraque que des agents de sécurité de la RATP lui auraient introduit dans l’anus peu de temps après son agression par des hooligans racistes.