Sur 9 réfugiés syriens, 7 sont diplômés des études supérieures et 2 sont des prix Nobel

D’après les déclarations recueillies auprès des réfugiés syriens, la population syrienne serait sur-qualifiée. Le manque de développement du Tiers-Monde est la conséquence du pillage des ressources par l’Occident, ce qui explique pourquoi un peuple de beaufs consanguins comme la France a pu rayonner sur un monde surdéveloppé et les cultures supérieures qu’il a colonisées en apprenant tout d’elles.

Sur quelques centaines de milliers de réfugiés syriens, on aurait recensé plus de 63 327 prix Nobel, dont 8749 prix Nobel de physique et 7560 de mathématiques. Ces génies ont donc immédiatement été mis sur des listes d’accueil prioritaire.