Trump se dit prêt à bombarder comme Obama jusqu’à avoir aussi le prix nobel de la paix

« Je ne sais pas combien de bombes il faudra, ni combien d’hommes devront périr, mais si un Kenyan musulman peut avoir le prix nobel de la paix en tuant des gens et en paraissant cool, moi aussi je peux le faire »

Donald Trump a scandalisé le monde par ces terribles paroles. En effet, depuis qu’il est président, il est devenu mal vu de bombarder des pays, et ce même quand il frappe directement Daesh comme son prédécesseur n’avait jamais osé le faire sans dommages collatéraux.

« Nous ne faisons aucun dommage collatéraux : tous les Afghans que nous avons ensevelis sous notre bombe GBU-43 étaient certifiés musulmans. Depuis qu’il n’y a plus de musulmans dans ce village, il n’y a plus non plus de terroriste, ce qui prouve le lien entre les deux. »

Vladimir Poutine a demandé au président américain de ralentir ses frappes sur les populations terroristes, puisque cela nuit à l’image de super-héros qu’il s’est créée aux yeux des adolescents nationalistes du monde entier.

Bachar el-Assad a exigé le retrait des navires américains et l’arrêt total des frappes sur ses terrains vagues afin qu’il puisse recommencer à annexer le Liban.

Le monarque du Liechtenstein a menacé les Etats-Unis s’ils continuaient à servir leurs intérêts dans le monde et n’obéissaient pas à tous les ordres de leurs adversaires russes.