Un djihadiste rayé de la CAF dénonce le racisme systémique

Allocataire de la CAF depuis des années, Issa, actuellement en séjour professionnel au Mali, n’en revient pas : il vient d’être rayé de la liste des bénéficiaires de la CAF.

« Ils prétendent qu’ils n’ont pas reçu ma déclaration trimestrielle de ressources, mais quand je me connectais sur mon espace internet, je voyais très bien que le document été marqué transmis et traité ! »

Il a suffi d’un manquement à son obligation de déclaration trimestrielle pour qu’Issa se retrouve banni du système de solidarité français, sans ressource, et sans aucun soutien.

« Ce salaire RSA je le méritais ! J’ai toujours été respectueux de la France, je n’ai jamais tué personne en France, je n’ai jamais été violent avec les femmes que je violais. J’ai fait des études pour mériter ça ! Il a fallu que je passe plusieurs années sur les bancs de la fac avant d’obtenir l’âge minimum pour toucher le RSA. Et voilà comment la France me remercie, en m’enlevant toutes mes ressources ? Comment je vais faire madame ? »

Issa va donc dorénavant devoir faire vivre ses 3 femmes et leurs  13 enfants avec son maigre salaire de caporal dans l’armée de l’Etat Islamique. Une preuve de plus du racisme systémique français.