Violences policières : un jeune maghrébin abattu en pleine rue à Paris hier soir

Après Muffassa, Traoré, Coulibaly et Théo, on pourrait croire que les noirs sont les principales victimes de la police raciste de France. Eh bien non ! Sachez qu’hier soir, un jeune maghrébin de 25 ans a été abattu par les policiers blancs alors qu’il ne cherchait qu’à appliquer les commandements d’Amour et de Paix présents dans le Saint Coran.

La police a prétendu avoir confondu cet acte de dévotion et d’amour, avec une attaque terroriste, et est intervenue en tirant plusieurs balles de pistolet dans le corps de la victime musulmane.

Cherchant à se racheter, les fonctionnaires racistes ont ensuite laissé les secouristes faire semblant d’en avoir quelque-chose à faire de la vie d’un pauvre racisé. Voilà le quotidien raciste de la France de 2018.