En visite en Afghanistan, Marine Le Pen refuse de participer à une lapidation

Lors d’une visite internationale en Afghanistan dans le cadre de sa campagne pour la présidentielle 2017, Marine Le Pen a été invitée par un responsable religieux à participer à la lapidation d’une femme adultère. La femme en question était en effet accusée d’avoir trompé son mari par plusieurs témoins dont son frère, son cousin et son mari lui-même.

Mais lorsqu’on l’a invitée à lancer la première pierre, la candidate du Front National a catégoriquement refusé, prétextant qu’il s’agissait là d’une coutume “barbare” et contraire aux valeurs de la France, dont les racines seraient chrétiennes. Des propos qui montrent les limites de la stratégie de dédiabolisation du Front National, puisqu’ils replongent dans la plus pure tradition d’extrême droite.

La lapidation est une pratique religieuse très importante en Afghanistan, et l’on peut se questionner sur la capacité de Marine Le Pen pour rassembler les Français de toutes origines en mai prochain, alors qu’elle semble toujours incapable de montrer du respect et de l’ouverture face aux cultures étrangères.