Le youtubeur gagnait 10 000 € par mois en vendant du shit en contrepartie Tipeee

Un youtubeur politique satirique, que nous nommerons « Pustule » afin de se conformer à la loi sur le respect de l’anonymat des corrompus et vendeurs de stupéfiants de gauche, doit comparaître au tribunal pour vente déguisée de stupéfiants par l’intermédiaire d’une plateforme de financement participatif.

En effet, Pustule délivrait depuis des années des sachets remplis de shit et quelque-fois d’échantillons promotionnels de cocaïne, en « contrepartie » des dons que les internautes lui faisaient sur le site de crowfunding. Ainsi, il s’était aménagé le coquet salaire de 10 000 euros par mois grâce à ce trafic dissimulé.

La machination a été percé à jour lorsque le service de contrôle des impôts a constaté les tarifs du dealer malin dans la rubrique « contreparties aux donateurs ».