Il zombifie sa famille d’accueil

Désiré-Hercule, un réfugié syrien d’origine haïtienne, vivait depuis trois semaines à Haut-les-bourges avec toute sa famille d’accueil qu’il avait « zombifiée », une pratique courante à Haïti, et réalisée à l’aide d’un processus complexe et de mélanges de curare et d’autres herbes encore inconnues en France.

« Ils étaient plus tranquilles comme ça, a-t-il déclaré sans éprouver, en apparence, de remords sur ce qui a quand même dû constituer pour lui un acte de désespoir douloureux. Avant, ils arrêtaient pas de se chamailler dans leur couple, à les écouter je me croyais en Afrique, sauf qu’au lieu de parler de choses sensées comme la nourriture pour survivre et le sexe pour le plaisir, ils déblatéraient sans cesse sur les problèmes d’immigrés discriminés en France qu’ils ne connaissent pas, et de la guerre dans le monde, et du sort des ‘Palestiniens’ et je ne sais plus quelles autres foutaises. C’est pas une vie, ces gens, ce milieu, cette ambiance dépressive.»

Mamadou ne pouvait plus supporter l'ambiance malsaine de son foyer d'accueil
Désiré-Hercule ne pouvait plus supporter l’ambiance malsaine de son foyer d’accueil

Le jeune homme continue, apparemment fier de lui, un beau sourire illuminant soudainement son visage :

« Là, grâce à moi, ils étaient tranquilles. Je crois que je les ai rendus heureux pour la première fois de leur vie. Ils avaient déjà tout ce qu’il faut matériellement pour être heureux, mais il leur manquait le plus important, la tranquillité d’esprit. Maintenant, il n’y a plus de dispute à la maison. »

Ce sont les patrons des parents de la famille d’accueil qui ont averti la police lorsqu’ils se sont aperçus que leurs employés ne se rendaient plus à leur bureau :

« On a besoin de savoir s’il nous faut recruter d’autres personnes, on ne s’absente pas comme ça de son travail, après deux heures on a commencé à s’inquiéter et après un jour on a averti la police. »

Les voisins, des couples de retraités, n’avaient quant à eux rien remarqué :

« On a pensé qu’ils avaient finalement juste vieilli et qu’ils étaient partis à la retraite, à 50 ans, comme nous. On les a même invités à un barbecue et tout s’est bien passé » explique Monsieur Rouchouillard.

Enfin, même des amis proches venus visiter la famille n’ont pas donné l’alerte. Madame Sifoui s’explique

« Il faut dire qu’ils étaient gauchistes et répétaient toujours les mêmes choses ; alors moi je me suis juste dit que ce soir ils avaient fait le pari de ne plus se répéter et avaient décidé de se la fermer. C’était la soirée la plus agréable que j’ai jamais passée avec eux, même si c’est vrai que le mari bavait un peu, et que sa femme avait toujours un œil fermé. »

Monsieur Sifoui ajoute :

« Moi, j’ai pensé qu’ils venaient de voir une vidéo de François Asselineau sur YouTube. Qu’ils s’étaient convertis et avaient honte de nous en parler. Vous savez ce que c’est. Mieux vaut ne pas les questionner à ce sujet, où ils vont expliquer pendant une heure comment la théorie du conflit des civilisations d’Huntington est une construction américaine de la CIA pour justifier l’OTAN. Ou je ne sais quelles autres débilités de pseudo-diplômé. »